• Marion Bellissen

Quand nous avons peur pour nos enfants...

La plupart des parents s'inquiètent pour leurs enfants, et moi la première!

Dans son dernier livre : "la clé de votre énergie", Natacha Calestreme explique qu'il est important en tant que parent de faire un travail sur soi. Nos enfants sont des miroirs. Ils s'imprègnent de nos blessures et nous les représentent. Chaque fois que nous nous inquiétons pour notre enfant , cherchons l'écho en nous.

Dans son livre, elle nous explique que bien évidemment nous souhaitons tous le bonheur de nos enfants : " Qu'ils ne souffrent pas, qu'ils bénéficient de notre expérience et qu'ils gagnent aussi du temps. Le meilleur moyen est de montrer l'exemple! Or, est-on bien placé pour donner des conseils sur l'amour si notre vie sentimentale est au point mort? Pouvons nous reprocher à notre enfant d'être trop agité, si nous-même nous tenons pas en place et courons après le temps? Est-on légitime pour faire des recommandations si on n'est pas capable de prendre une décision?

Il est aussi important de réaliser que notre agenda n'est pas celui de nos enfants. Pourquoi n'aurait-il pas le droit de faire des erreurs, d'apprendre de la vie et d'acquérir leur propre expérience? Permettre à un enfant de se tromper, c'est lui redonner toute sa puissance concernant son futur, lui offrir l'opportunité de Re-connaître seul cette erreur et ainsi de pouvoir l'éviter."


Une autre des grandes peurs en tant que parent est de transmettre ses peurs!

Notre inconscient garde tout en mémoire. Que ce soit des informations sur nous, des émotions que l'on a vécues, mais aussi le vécu de nos parents et même de nos grands-parents. Lorsqu'on angoisse, cela peut donc venir de nous comme de nos ancêtres. Et c'est donc la même chose pour nos enfants.

Quand une peur apparaît, il est important de communiquer avec son enfant. Lui expliquer que c'est papa ou maman qui ressent cette peur, que ce sont nos projections à nous. Lui dire qu'on a confiance en lui et que c'est notre peur qui le freine et que lui, est tout à fait capable d'y arriver. Cela lui permettra de se sentir plus fort, plus courageux. C'est important parfois de "se retenir" et de prendre sur soi pour lui laisser faire ses expériences car l'enfant a besoin de sentir qu'il est assez fort pour affronter le monde et y trouver sa place.



1 vue0 commentaire