• Marion Bellissen

Quand je regarde un nouveau-né...

« Maintenant, quand je regarde un nouveau-né, je ne peux m’empêcher de parler à son âme. Certes, nous parlons tous aux bébés que nous avons dans notre entourage, mais nous nous adressons à leur personnalité en oubliant que derrière cette personnalité se cache une âme remplie de connaissances, d’expérimentations et de sagesse. Nous prenons cet enfant sous notre aile en croyant au plus profond de notre être qu’il a tout à apprendre de nous : parler, marcher, devenir autonome et responsable. Nous oublions toutefois que c’est souvent grâce à la présence d’un enfant que nous apprenons à vivre véritablement parce qu’il nous ramène directement au cœur de la vie, à l’essentiel : la simplicité, la joie et l’amour. C’est grâce à cette âme que nous arrivons parfois à nous souvenir de nos origines... »

( lecture de Sylvie Ouellet)


6 vues0 commentaire